En marge de son Assemblée générale annuelle à Paris, la FIPEC (Fédérations des industries des peintures, encres, couleurs, colles et adhésifs) a tenu une table ronde sous le thème « L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE: Axe stratégique de développement pour les industries manufacturières françaises ».

Société Laurentide a été invitée à participer à cette table ronde, à titre de pionnière et leader mondial en recyclage de peinture. Son Président et Chef de la Direction, monsieur André Buisson, a partagé l’expérience québécoise des 20 dernières années et a reçu une écoute attentive de la part de l’industrie.

Depuis la mise en place du programme québécois, 100 000 000 kg de peinture et contenants ont été revalorisés sous la supervision de l’organisme ECO-PEINTURE. La peinture recyclée Boomerang, au cours de son cycle complet de vie, génère 4 fois moins de gaz à effet de serre qu’une peinture traditionnelle.

En France, le Ministère de la transition écologique et solidaire a déclaré 2018, l’année de l’économie circulaire, selon le président de la FIPEC, monsieur Jacques Menicucci.

Il est bon de se rappeler qu’à l’heure actuelle, la peinture déposée dans les déchetteries ou par collecte est entièrement dirigée pour la valorisation calorifique ou à l’incinération en France. L’industrie de la peinture française englobe 140 sociétés affiliées et emplois 16 733 travailleurs.

Société Laurentide est une entreprise manufacturière de peinture en capital privée ayant son siège social à Shawinigan depuis 68 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.